Premiers poèmes

Quand les mots s’en mêlent

Les mots s’emmêlent, les mots se cherchent à cœur ouvert

Les mots se bousculent, les idées se cachent, faute de mots

Les mots s’apprivoisent, les pensées surgissent, traits lumineux

Les mots s’aventurent, les mots se déguisent, les mots s’enchaînent

Les mots sont posés, chantés, envolés, plaisirs fugaces

Les mots doux, les mots jouent, à demi-mot

Les mots blessent, les mots « Caresse sur le papier »

Les mots gourmandent, les mots s’étendent, d’un trait léger

Les mots plaisent, les mots s’émancipent à nos oreilles

Les mots chuchotent, les mots nous changent en profondeur

Les mots à dire, les mots s’échangent, les « mot pour mot »

Les mots rient, les mots crient, les moqueries

Les mots claquent, les mots frappent notre imagination

Les mots libres, les mots « Vivre et Rêver »

Les mots étranges, les mots mélangent toutes nos idées

Les mots racontent, les mots s’affrontent dans nos cerveaux

Les mots s’imaginent, les mots s’émerveillent, les monts et merveilles

Les mots qui courent, les mots contemplent, les mots discrets

Les gros mots, les petits mots, les bons mots

Les mots « farandole et dégringole », les mots se collent

Les mots drôles, les mots cajolent, les mots consolent

Les mots nourrissent, les mots guérissent toutes nos douleurs

Les mots s’épanouissent, les mots grandissent nos amitiés

Les mots crapahutent et déambulent, quels drôles de mots !

Les mots joueurs, les mots farceurs, un peu de bonheur

Les mots de passe, les mots qui tracent un doux chemin

Les mots de la fin, les mots sans rien qu’un peu de temps

Les mots reviendront, d’autres mots s’en mêleront pour dire nos maux

Pour dire nos peines, pour dire nos joies et nos espoirs

 

Voici quelques poèmes dés élèves de la classe de CM2.

Je me lundise jusqu’à la semaine

Je me moise jusqu’à l’an

Je m’entee-shirt et je m’enjean

Je m’enpull ou je m’engilet

Je m’encopine jusqu’aux amies

Je m’enfamille jusqu’aux êtres précieux

Je m’enfamille de coeur

Je m’enllume pour les étoiles

Je m’enklaxonne les oreilles

Je me blancote jusqu’au déjeuner

je me mathématique jusqu’au soir

Je me goûte des chocos

Je me couverte pour dormir

Je me glissade dans un bain

Je m’encoeur d’amis

Lisa

A 6h30, mon réveil sonne, ma mère vient me voir et me dit

– Lève-toi, il y a école aujourd’hui !

Je me dis que c’est cool ; je suis à côté de ma copine en classe

Et que j’ai hâte de voir mes amies et mon copain Ewen aussi

Mais bon c’est dur aussi le travail ; j’écris des poèmes, j’écris des histoires

Quand j’écris ça me fait mal à la main mais je continue quand même

Servane

Je me trousse mes crayons

Je me jeudi jusqu’au samedi

Je me tais jusque parler

Je me stylote jusqu’à la réponse

Je me trace écrite jusqu’à la fin de la page

Je me carte les tours de magie

Je me plante jusque pousser

Servane

Je m’école en voiture

Cameron

Je me pédale sur mon vélo

Je me soif de beaucoup d’eau

Je me soif de beaucoup de vélo

Je me soif de beaucoup d’école

Je me soif de beaucoup de mon lit

Je me soif de beaucoup d’arbres

Je me soif de beaucoup dehors

Je me soif de beaucoup de mon amour

Je me soif de beaucoup jouer avec mes copains

Cassandra

Ma main parle

Ma main s’ennuie

Ma main écrit

Ma main bouge

Ma main fait des fautes

Ma main touche à l’épervier

Ma main est moche

Ma main est noire

Ma main amortit mes chutes

Ma main loupe des tcheks

Ma main fait des Kamehas

Ma main fait des Finel Flacks

Dylan

Je me grammaire jusqu’à plus rien

Je me vocabulaire jusqu’à l’ennui

Je me conjugaison jusqu’à la récréation

Je m’histoire jusqu’à l’énervement

Mais je me mathématique jusqu’à la joie

Je m’attends la récréation

Je m’écris une bande-dessinée

Je me rêve le match de foot

Esteban

Je me console de guerre dans ma chambre

Je me cahier la tête jusqu’à la fin du cours

Je me stylo jusque sur le cahier

Je me règle jusqu’au bout de la table

Je me cherche jusqu’au bout de la tête

Côme

Je me descends jusqu’en bas des escaliers

Je me descends pour manger

Je me descends pour me promener

Je me danse jusqu’au bout du monde

Kaïna

J’ai une question

Est-ce que je peux écrire que j’ai une question ?

Est-ce une question ?

Et ça, c’est une question ?

Comment on arrête de poser des questions ?

Oh non, j’ai reposé une question

Ah oui, je n’ai pas posé de question

Comment j’ai fait ?

Ca y est j’ai reposé une question

Pourquoi pose-t-on des questions ?

Stelly

 

 

 

 

et des poèmes (9)

  • Les poèmes présentés ci-dessous, dont le rythme se rapproche de celui des haïkus, ont été écrits par les élèves d’une classe de sixième du collège public de Tinténiac au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

 

par la fenêtre
un champ plein d’herbe bien verte
sous le ciel d’hiver

Camille

 

par ma fenêtre
jolie et invisible
je vois des bambous

Camille

***************************************************

par la fenêtre
mon jardin et ses fleurs
de jolis nuages

Emma G

 

une cabane en bois
par la fenêtre de ma chambre
une haie toute verte

Emma G

***************************************************

par ma fenêtre
mon grand jardin, un palmier
le ciel, les nuages

Emma L V

 

mon toit et la pluie
à travers la fenêtre
les étoiles quand il fait nuit

Emma LV

***************************************************

par la fenêtre
je vois une maison orange
et cinq voitures sales

Tom

 

une maison orange
cinq voitures dans la cour
le toit la gouttière

Tom

***************************************************

par la fenêtre
un mur et une gouttière
et un buisson s’annonce

Galéan

 

dans ma maison bleue
moi et mes jeux vidéos
le rouge m’accompagne

Galéan

***************************************************

par ma fenêtre
je vois des vaches qui courent
dans un champ d’herbe

Evan

 

par ma fenêtre
le potager de légumes
du soleil d’été

Evan

***************************************************

par ma fenêtre
jeux pour enfants il y a
dessus des gamins

Mathysse

 

par ma fenêtre
je vois de gros kikou lol
ils sont trop marrants

Mathysse

***************************************************

par la fenêtre
des champs remplis de fleurs
un trampoline

Louise

 

par la fenêtre
des champs remplis de fleurs
mon chien qui aboie

Louise

***************************************************

par la fenêtre
le local de la commune
mon chat blanc et noir

Orlane

 

par la fenêtre
panier de basket très haut
des bancs des poteaux

Orlane

***************************************************

des maisons en ruine
par la fenêtre en bois
aussi des champs vides

Noah

***************************************************

par ma fenêtre
une grande maison rouge
et les oiseaux qui volent

Yael

***************************************************

par la fenêtre
je vois des oiseaux qui volent
et plein d’autres choses

Joann

 

par la fenêtre
une cabane en bois
et un but de foot

Joann

***************************************************

de mon vélux je vois
le chien de mon voisin aboyer
sur un faisan

Enzo

 

des cyclistes passent
le chien s’échappe et les pourchasse
ils tombent par terre à cause du dos d’âne
à suivre

Enzo

***************************************************

par la fenêtre
dans la niche de mon chien
vit une araignée

Alan

 

par la fenêtre
le linge sèche sur le fil
avec l’aide du vent

Alan

***************************************************

de ma fenêtre
une ferme dans un champ
la lune descend

Radwan

***************************************************

de ma fenêtre
une maison délabrée
et juste derrière un champ

Lisa

***************************************************

l’arbre qui fleurit
à travers la fenêtre
les oiseaux sur l’herbe

Pauline

 

la lune blanche
le soeil qui se réveille
et le soleil jaune

Pauline

***************************************************

par la fenêtre
le clocher de l’église
cerisier en fleurs

Maya

 

la forêt le champs
à travers la fenêtre
je vois l’oiseau blanc

Maya

***************************************************

par la fenêtre
des biches et des oiseaux
se baladent sur l’herbe

Lise

 

une belle montagne
des moutons en liberté
et un petit lac

Lise

 

une cabane
au-dessus de la rivière
dans une grande forêt

Lise

***************************************************

les voitures passent
les cerisiers fleurissent
l’été approche

Mathis

 

la voiture roule
les montagnes apparaissent
l’hiver est blanc

Mathis

***************************************************

de ma chambre je vois
un talus avec des arbres
une vielle route

Hugo

 

la grande forêt
le bois coupé
c’est l’automne

Hugo

***************************************************

les corbeaux se posant sur les champs
les sapins cachant le ciel
l’église à côté de la route

Kylian

***************************************************

par ma fenêtre
les oiseaux volent dans le ciel
les nuages blancs

Léo

***************************************************

par la fenêtre
les noisettes qui tombent
l’automne arrive

Lilou

 

les oiseaux qui chantent

 

les arbres fleurissent
le printemps est là

Lilou

 

les arbres sans feuilles
le silence dans la neige
l’hiver se présente

Lilou

 

la piscine chauffe
l’herbe verte flamboyante
l’été est présent

Lilou

et des poèmes (8)

  • Les poèmes présentés ci-dessous, dont le rythme se rapproche de celui des haïkus, font suite à une sortie des élèves de la classe de CM2  aux alentours de l’école publique de St-Thual. Ils ont été écrits au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

 

une pancarte des lieux-dits
rue de Lauriol, le Brossil
le Bas-Lesnen, les Landes

Nino

 

les arbres de toutes formes
la balade dans Saint-Thual
les oiseaux chantant

Nino

***************************************************

dans mes cheveux bruns
le vent se lève rapidement
sous le ciel d’hiver

Solenn

 

mon p’tit paradis
la vue sur les Antilles
mon rêve est parfait

Solenn

 

dans mon champs de fleurs
il y a plein de couleurs
la nature m’appelle

Solenn

***************************************************

les maisons dans le bourg
les graffitis sur le mur
les oiseaux chantaient

Alexandre

 

l’église dans le bourg
des totems faits en terre
et les cinq chats noirs

Alexandre

 

la sculpture faite de paille
et faite aussi de terre
et de verres de couleurs

Alexandre

***************************************************

la cabane en terre
des fenêtres de toutes les couleurs
bouts de verre cassé

Clara

 

les chiens dans les bois
se sont enfui de chez eux
et ils sont tristes

Clara

***************************************************

Sabine avait fait
sa cabane avec de la paille
et de la terre

Zoé

 

au bout d’un moment
au milieu de la balade
la pluie est tombée

Zoé

 

les bouts de vitraux
illuminaient la cabane
surtout en été

Zoé

***************************************************

les chats de Sabine
la maison en poterie
le chien de Sabine

Arno

 

les vitres en bouteilles
le rat mort et écrasé
le chien de Nino

Arno

 

la porte au hublot
la cheminée en terre
le chat noir

Arno

***************************************************

la belle église
un beau totem
l’éléphant en terre

David

 

le beau chien de Sabine
la fin de vie de Pépitot le rat
la maison de poterie

David

***************************************************

quand on respirait
on sentait l’odeur de la terre
on a vu Sabine

Clémentine

 

au fond du jardin
une cabane fabriquée
ça sentait la terre

Clémentine

***************************************************

les chouettes c’est chouette
les hiboux c’est trop chou bouh bouh
dans les forêts ils sont très douillets

Nimue

***************************************************

devant chez Lizig
aller à pied sous la pluie
devant le cimetière

Carla

 

dans la cabane
vitres lumineuses colorées
ça sentait la terre

Carla

***************************************************

dans mon cœur en cristal
dans mon monde imaginaire
je vois la forêt

Blanche

 

dans la cabane
je vois mille et une étoiles
dont le temps fait signe

Blanche

***************************************************

une maison en terre
Saint-Thual tout entier
sur une pancarte

Raphaël

 

une maison en terre
avec des vitraux en bazar
et dedans une cheminée

Raphaël

***************************************************

balade dans le bourg
une maison faite de terre
des chats, poules et chiens

Gaëlle

 

une maison dans le bourg
des chats, des poules et un chien
il pleuvait des gouttes
Gaëlle

 

balade dans Saint-Thual
la petite pluie fraîche et le vent
coq, poule, chien et chat

Gaëlle

***************************************************

balade dans Saint-Thual
sous la pluie et le vent frais
une maison en terre

Lizig

 

un arrêt de car
une pancarte décrit Saint-Thual
l’église du village

Lizig

***************************************************

balade à Saint-Thual
une maison en terre
nous rentrons sous la pluie

Elina

 

dans le bourg une maison
des totems dans le jardin
poule, coq, chat

Elina

 

la pluie froide tombe
le vent souffle dans les arbres
les noms des lieux-dits

Elina

***************************************************

dans le jardin sombre
la jolie maison de Sabine
en terre et en paille

Evan

 

poules, chat noir, coq, chien
dans le jardin sombre
ou dans la maison

Evan

***************************************************

la vieille maison d’anglais
où Charonne nous recevait
j’adorais les cours d’anglais

Kelly

***************************************************

l’odeur du matin
l’église de Saint-Thual
les jolis arbres

Jaïm

 

les animaux dans les prés
les oiseaux qui chantaient
la rosée du matin

Jaïm

***************************************************

cinq chats et un chien
une maison de nains en terre
marcher sous la pluie

Juliette

 

le coq qui chantait
sous la pluie et dans la boue
dans le lotissement

Juliette

 

des totems gravés
il y a plein d’animaux
et des balançoires

Juliette

***************************************************

à pied sous la pluie
le cimetière à gauche
le chemin boueux

Enora

***************************************************

une porte bleue
dans la cabane de Sabine
bougies en hauteur

Célina

 

près de l’école de Saint-Thual
on entend des bruits d’enfants
aussi on voit la route

Célina

et des poèmes (7)

  • Les textes présentés ci-dessous en lien avec les noms des lieux-dits de la commune ont été écrits par les élèves de la classe de CM2 de l’école publique de St Thual au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

A la Cour aux Nogues
un banc dans la cour
une ferme à côté avec des ânes
une dame âgée est assise sur sa chaise avec son chat
aucun bruit !
aucun nuage, juste du soleil
des chevreuils traversent le champ de fleurs
des papillons volent au-dessus de la haie
des oiseaux haut perchés sur les châtaigniers
des oiseaux mangent des noix

Solenn

****************************************************

A l’intérieur de cette grande roche
sous le soleil qui brille
des renards blancs se cachent
les oiseaux font des crottes sur la roche
ressemblantes à du chocolat moisi
c’est de la mousse
qui date de -65 millions d’années avant J.C.
on devient le roi du monde si on monte sur la roche de La Roche

Alexandre

****************************************************

Le château de St Thual est blanc.
Un jardinier s’occupait du potager
à l’époque il y avait des rois et des reines
des bals, des carrosses
j’aimerais bien être à cette époque
mais pas à la guerre.
La reine qui habitait là devait avoir de magnifiques robes
jaunes, roses ou de toutes les couleurs
des perruques
de beaux lits.

Clara

****************************************************

Au Moulin d’Abas
des petites filles tournent autour du moulin en chantant.
Leurs mamans prennent de l’eau dans des pichets.
Leurs pères eux sont assis sur des bancs.
Des murets entourent ce moulin
les petites filles jouent à chat perché sur les murets.
Des briques se sont détachées du moulin qui vieillit petit à petit.
Au loin, le bruit des voitures sur la route mouillée.
La famille rejoint la route jusqu’à leur maison.

Zoé

****************************************************

En 1789, vingt-deux gardes surveillent le porte d’entrée de La Bastille.
Le Tiers-Etat n’aime pas cet endroit.
La Bastille est un endroit armé et bien protégé par Louis XVI.

Arno

****************************************************

Aux Prastaux, Cratosse le demi dieu dit au producteur : “Jacky, Jacky, ta 4L, ta 4 Lèèèèèleu, Jacky, Jacky, ta 4L elle est pourrie !”

Le producteur réduit alors son salaire qui passe de un euro à un million d’euros !

David

****************************************************

Un chêne perdu à La Chênaie
un vieux chêne planté au milieu de nulle part
il est tout seul et vieux très vieux
mais ne se casse pas
les écureuils aiment monter dedans et y dormir
les sangliers aiment se cacher dessous pour l’ombre
l’arbre a 540 ans
les pigeons les corbeaux s’y posent
pour leurs nids
pour voir les enfants
et repartent

Clémentine

****************************************************

A Lesnen Petits Bois,
il y a un vieux jardinier grognon
qui donne beaucoup d’amour à ses plantes et ses fruits.
Trois enfants, Pierre, Jean et Anna
s’amusent à voler des fruits et des fleurs.
Ils volent des cerises, des pommes,
des roses roses, des roses rouges
et aussi des tulipes
ainsi que des framboises.
Puis ils vont dans leur cabane et se partagent le tout.
Anna fait des couronnes de fleurs
et les garçons mangent les fruits.
Ils adorent tous les trois les cerises et surtout les framboises.

Nimue

****************************************************

A la Basse Chênaie
Il était une fois une maison perdue où des personnes âgées vivent.
Ils s’appellent Elsa et Adrien.
Ils ont de vieilles voitures toutes moisies, des vieux volets, des vieilles affaires.
Il y a aussi de vieux chênes plantés de nulle part
Ils ont 61 ans les deux.

Carla

****************************************************

A la Ville Briand, une personne âgée est assise sur un banc.
Elle a un chien à ses côtés.
Des pigeons viennent se poser juste devant elle.
La dame leur donne une poignée de miettes de pain.
Ils les mangent et repartent en lui faisant un signe de remerciement.
Le soleil brille. La dame a chaud et rentre chez elle.

Blanche

 

 

et des poèmes (6)

  • Les textes présentés ci-dessous en lien avec les noms des lieux-dits de la commune ont été écrits par les élèves de la classe de CM2 de l’école publique de St Thual au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

Gérard est devant sa maison, il regarde le ciel. Il tient son chat dans ses deux mains et il le caresse. Gérard ne sait pas quoi faire à part caresser son chat toute la journée à Launay Gérard où il n’est pas né.

1) Où est né Gérard ?
2) A quoi ressemble son chat ?
3) Quel âge a Gérard ?

Raphaël

****************************************************

Les Chemins Montallon ce sont des chemins propres pour les dames à talons.
Les dames portent toutes de hauts talons et des robes rouges.
Ce sont des chemins de raccourcis que seules les dames à talons peuvent prendre.
Parfois les talons cassent et les dames sont alors tout de suite évacuées.
Quand on n’a pas de chaussures à talons, on prend un étalon.

Gaëlle

****************************************************

Le Vieux Bourg, un vieil homme habite là-bas dans une vieille maison en pierre.
Le Vieux Bourg est une ville très triste.
La route est sombre, les maisons sont sombres, tout est sombre.
Il pleut tous les jours et on ne voit jamais le soleil.

Lizig

****************************************************

A La Croix du Frêne, des jeunes filles très amies jouent à chat perché.
L’une d’entre elles monte jusqu’au sommet de l’arbre.
La seconde jusqu’au milieu.
La dernière rejoint la seconde.

1) Comment s’appellent les jeunes filles ?
2) Quel âge ont-elles ?
3) Où habitent-elles ?

Elina

****************************************************

Quatre fillettes se brossent les cheveux et se font des tresses.
Au Brossil, il y a des centaines de brosses et des milliers de cils sur les brosses.
Au Brossil, une des filles s’appelle Brosse.

1) Combien de mètres font les cheveux de Brosse ?
2) Comment sont les brosses ?
3) Quel temps fait-il ?

Evan

****************************************************

Au bal du Ballet, Elina est accompagné d’un garçon. Elina porte une robe et des chaussures à talons. Elina et son amoureux vont danser toute la nuit, jusqu’au bout de la nuit.

1) De quelle couleur est la robe d’Elina ?
2) Quel âge a Elina ?
3) Combien d’heures dure la nuit ?

Kelly

****************************************************

A Trésoleil
il y a des tresses de soleil
il y a Evan
qui joue avec moi à faire des farces
on est petits et on joue au foot
et comme on est à Trésoleil on bronze !

Jaïm

****************************************************

A la Chapelle aux Grignards, il y a deux vieux grimoires poussiéreux.
Dedans, des inscriptions en latin et une carte au trésor.
Cette carte est jaunie par le temps et des mots sont manquants.
Bizarrement, cette carte est en français.
Le trésor est très loin. Il faut traverser cinq épreuves.
La première est la traversée d’un champ de mines.
La deuxième, je ne vous la raconte pas parce que ça ne sert à rien… On ne peut pas sortir vivant d’un champ de mines.
Je vous dis quand même le trésor : c’est une chapelle vide.

Juliette

La petite boxeuse à La Boixière est toute jaune et porte d’énormes gants rouges.
Ses cheveux sont coiffés en queue de cheval.
Elle a peur de se battre.
Quand elle est sur le round, elle tremble tellement qu’on dirait qu’elle est sur un téléphone qui vibre.
En même temps, c’est normal d’avoir peur d’une boxeuse de deux mètres quand on est un petit oiseau !

Juliette

****************************************************

Au Champ Noël, deux petites filles blondes regardent des jouets bleus et roses offerts par le père Noël. Cette fête avant c’était la Saint Nicolas. Cette fête c’est la naissance de Jésus.
Les deux filles jouent avec leurs copains et leur grande sœur. Leurs parents sont généreux mais pas souvent présents à Noël. Les deux petites filles sont souvent tristes mais sont heureuses de fêter Noël car elles reçoivent des cadeaux. Leur mère est belle mais son travail est très loin et très encombrant.

Enora

****************************************************

A La Motte Rouxel
Les gens roux se promènent dans une motte d’herbe.
Des vaches mangent de l’herbe.
Les enfants aussi mangent de l’herbe.
Les gens roux s’appellent Lilian, Ludovic, Laurent et ont tous huit ans.
Ils se promènent dans la motte de boue.
Des cochons se roulent dans la motte de boue.
Les trois petits garçons aussi se roulent dans la boue.

Maëva

***************************************************

Les Petits Bois

dans la forêt des Petits Bois, deux vieux se baladent
dans la forêt des Petits Bois, ils s’arrêtent devant une maison bleue
dans la forêt des Petits Bois, ils s’avancent et toquent à la porte
dans la forêt des Petits Bois, leur ami Bernard leur ouvre la porte
dans la forêt des Petits Bois, il y a plein de peaux de bêtes dans la maison
dans la forêt des Petits Bois, les deux petits vieux s’assomment
dans la forêt des Petits Bois, leur ami Bernard les met dehors
dans la forêt des Petits Bois, les deux petits vieux se font manger par les loups
dans la forêt des Petits Bois, plus personne !

Célina

 

le poème-fleuve (5)

  • Le poème-fleuve présenté ci-dessous est le fruit d’une première coopération entre les élèves de la classe de CM2 de l’école publique de St Thual et les élèves d’une classe de sixième du collège public de Tinténiac. Le 9 décembre 2016, tous les élèves se sont retrouvés à St Thual pour une matinée de travail en binômes (CM2 / 6ème) imaginée par Lou Raoul au cours de son temps de résidence en Bretagne Romantique.

dans ce voyage

il y a
des montagnes bleues qui traversent les nuages
un avion blanc qui nous attend
des kangourous qui sautent par dessus les maisons
des astronautes qui marchent sur les étoiles
une maison à côté d’un champ de triticale
la neige mouvante qui engloutit les pieds
les renards jaunes sur les maisons
les maisons volantes au-dessus des vaches
les crêpes au ketchup, mayonnaise et moutarde
un ogre qui mange des planètes
la pluie acide qui fait fondre la terre
des abeilles qui butinent

dans ce voyage
il y a
le soleil qui brûle la galaxie
une prairie pleine de boue
de l’eau transparente
les sauts d’obstacle
des shetlands gris
un champ plein de fleurs
des box pleins de paille
l’odeur des fraises
les arbres verts aux troncs marron
les cigarettes qui brûlent les forêts
des playmobils qui envahissent les chambres
des chants de pies dans une ferme

il y a
un éléphant rose qui pèse trois cent vingt et une tonnes
un avion qui s’élève sans bruit au-dessus des nuages comme du coton
une jungle où les bananes parlent

il y a
une cabane de chasseur dans la forêt
et à côté d’un champ de pommiers rouges, verts et jaunes
le goût frais de la glace

dans ce voyage
il y a
les trous noirs qui aspirent d’autres trous noirs
la rosée du matin
un chemin bleu au printemps
des pompiers qui font du sport
des milliers de fleurs colorées
des écureuils qui imposent la dictature

dans ce voyage

il y a

des voitures qui crachent par le pot d’échappement un arc-en-ciel rouge pailleté
une ferme avec beaucoup d’animaux
un incendie que les pompiers éteignent
un vélo rouge électrique
une chouette immobile
un chat roux qui chante
un grand chemin boueux qui mène à une route de palmiers
les vacances d’été
la chaleur sur la plage
l’odeur des crêpes et des gaufres
le son des vagues
quatre bébés chats qui courent dans un champ de maïs

des tracteurs dans un champ
des pompiers en manœuvre
des ânes qui se défoulent en faisant des bonds
un champ de fleurs multicolores
un vieil immeuble abandonné avec toutes les vitres cassées
un train qui passe
des abeilles qui butinent
des vaches dans un pré
une vieille clôture
le soleil brillant
les chênes centenaires
des escargots qui rampent le long du sol

il y a

dans ce voyage

une fontaine naturelle
un champ de maïs souvent semé
le soleil qui traverse les feuilles
le chêne qui vieillit doucement
la vue sur la mer des Antilles
les grandes tortues marines
l’odeur des oiseaux du paradis
les grands dauphins au milieu de l’océan
le bleu, le jaune, le orange, le rouge, le rose, le violet, le vert
le bruit du train
le père Fouettard qui se fait fouetter par le père Noël
la neige souvent dans la montagne

dans ce voyage
il y a
que je n’aime pas les hamburgers au fromage

il y a
des camions de pompiers VTU véhicules tout usage
une belle princesse qui mange deux ogres
un gros lapin vert qui mange des lions d’or
des moissonneuses qui détruisent les bébés
un cheval rose au centre équestre
des cartes postales à envoyer
des cahiers de vacances
des balades à vélo ou à cheval
le coucher du soleil
un loup gris, maigre et fort qui est livrovore
les saisons qui donnent du bonheur à la vie
la neige, le froid, tout ça qui vient de l’hiver

dans ce voyage
il y a
le premier de l’an et la sublime odeur du repas
le bruit des sabots des chevaux sur le goudron
le chocolat chaud
les arbres dénudés
le bonnet et l’écharpe
des oiseaux qui volent toute la journée
des pique niques
des baignades
l’herbe chaude
des émotions
de la neige blanche comme du chocolat blanc
des arbres pailletés comme des couronnes

la saveur de la glace qui nous réjouit
les images des vagues qui nous émerveillent
un zèbre chiennivore imposant comme un hippopotame
ma peau bronzée sous la chaleur du soleil
le petit dauphin rose qui nageait avec moi
des cris d’enfants joyeux qui résonnent dans ma tête
une gare à côté d’une maison blanche
le pique nique les pieds dans le sable chaud
le goût du thé glacé en terrasse
l’odeur de la crème solaire sur ma peau
une fontaine à eau avec le blason du village au-dessus
un feu multicolore sur un avion qui va s’écraser

dans ce voyage
il y a
une gouttière moisie sans eau mais très longue
un chien qui aime marcher
des sensations

il y a
une petite table bleue ravagée par les insectes
un petit hamster blanc et noir qui joue dans sa roue
des souris qui courent dans la boue
des mini extincteurs vides sur un terrain de foot
des volets bleus qui cachent le jour
le petit poney blanc qui galope sur le chemin rose
des arbres tombés dans la tempête
des tracteurs qui ramassent de l’herbe
un mégaphone avec cinq grosses piles bleues
une vieille sortie de secours qui mène à une cave
une vieille maison qui a des souris partout ou des rats
des chevaux et des ânes dans un champ

dans ce voyage
il y a
plusieurs heures passées dans la voiture
la pluie qui claque sur les vitres
les match de foot

il y a
ça y est c’est l’été
les bottes de foin dans les prés
les cascades étincelantes
une maison en pierre au bord de la route
une maison aux volets rouges au bord de la route
des coquillages de toutes les couleurs sur une plage

dans ce voyage
il y a
des enfants et leurs châteaux de sable
un phoque qui tourne la tête à cent quatre-vingt degrés
des surfeurs dans les vagues
un feu de camp dans une forêt
l’odeur des saucisses grillées
le coucher du soleil orange
la nuit étoilée
les chemins humides des écluses
les centres équestres
le magnifique Monserrat
des hôtesses de l’air qui nous servent des mangues et de la purée de patates
le rhinocéros qui s’agite au printemps

il y a
un champ d’herbe
une petite coccinelle rouge
une vieille armoire toute cassée avec des vêtements tout déchirés

il y a
une cabane dans les arbres
l’odeur de l’humidité qui nous remonte au nez
la pluie qui mouille le bois de la cabane
les oiseaux qui s’éloignent de ce mauvais temps
le ciel qui s’assombrit de plus en plus
des nuages noirs qui flottent dans les airs
des passants qui marchent dans la boue
la nuit qui commence à tomber
des passants qui s’éloignent vers la ville
des enfants qui voient des arbres tomber devant eux
un bosquet dans le noir
le stade rennais plein à craquer

dans ce voyage
il y a
les gouttes de pluie silencieuses
le son mélodieux des feuilles agitées par le vent
le ruisseau qui coule entre les pierres

il y a
un éléphant qui jongle avec sa trompe
une voiture jaune qui vole
des kangourous violets en Australie
l’odeur nauséabonde des poubelles
la larme quand tu épluches un oignon
un biscuit voleur d’argent
un squelette géant vivant au Japon
un stylo qui écrit tout seul
les pulls tricotés par Mamie
un scotch qui ne colle pas
un oiseau déformé
des arbres qui changent de couleur

il y a
des kartings en été
l’odeur des sandwiches à midi
des feuilles sur la route grise
les amis et la famille pour s’amuser
les mouettes à l’horizon
les baignades à la tombée de la nuit
trois grandes forêts vertes
des bruits d’animaux au loin
des chouettes qui hululent
un chat qui miaule
le pont cassé et démoli par les vagues
des fleurs qui bougent au rythme du vent

il y a
les amis qui rigolent
le bruit de la corde à sauter
le bruit des champs à l’horizon

dans ce voyage
il y a
des nids d’oiseaux
mon chat roux et blanc qui m’accompagne
l’odeur des sablés de ma maman
la glace à la fraise à la cantine
le chant des faisans vénérés
les prairies de verdure qui aimantent les herbivores

il y a
quand tout est blanc tout disparaît
une lignée de grands sapins
les fleurs qui complètent les espaces dans la verdure

dans ce voyage
il y a
la couleur marron clair
des koalas qui mangent des feuilles noires dans un arbre très petit mais très épais
la montagne nommée le Mont Blanc qui flotte au-dessus des nuages blancs et doux
le château d’or massif
le mini golf sous le soleil
la sorcière aux cheveux de poulpes
la plage aux vagues de cinquante mètres de haut
les rochers mouillés et glissants
le sol blanc de neige
les batailles de boules de neige
l’unique cheval violet aux grandes oreilles de feu bleu
les courses de luges

il y a
le bruit des feuilles quand on les fait crisser dans nos mains
la baleine de Barcelone faite de petits carreaux de métal doré
les tulipes et les jonquilles
des balançoires
des toboggans
une maison jaune clair
la grasse matinée du dimanche
les attractions de la fête foraine
les jeux vidéo
des personnes qui parlent en japonais, en anglais, en allemand, mais aussi en espagnol
le reflet des rayons du soleil sur l’eau
deux chèvres blanches

il y a
l’odeur de la barbe à papa
les feuilles rousses qui volent avec le vent
des perroquets multicolores
le sable fin du désert
le bruit des pas sur les feuilles
la plage de Rio

des sirènes dans un monde sous marin
les belles fleurs des cerisiers
le vent glacial
les glaces qui fondent instantanément à la chaleur du soleil
le sucre et le sel
des oiseaux posés sur une botte de paille dans un champ

il y a
les routes de campagne
trois tracteurs
quatre poules rousses
des champs si colorés et uniques qui changent au fil de l’année
les pluies de feuilles de l’automne
le charme de l’automne

pour recommencer une nouvelle fois l’année

et des poèmes (4)

  • Les poèmes présentés ci-dessous ont été écrits par les élèves d’une classe de sixième du collège public de Tinténiac au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

dans les prairies il y a beaucoup d’animaux
mais aujourd’hui on parle d’oiseaux
il y en a beaucoup des petits des grands
il y en a de toutes les sortes
des bécasses des perdrix des pigeons
et la plus grande famille
celle des faisans
faisan vénéré
faisan doré
faisan obscur
il y a beaucoup de familles
mais c’est elle ma préférée
et toi laquelle préfères-tu ?

Enzo

****************************************************

Le champ d’or

Un champ avec des poupettes de maïs, mes amis et nos vélos.
Quand on s’amuse dans les champs à se cacher,
on voit passer les tracteurs,
on regarde les feuilles tomber,
on construit des cabanes,
on se balade,
on pêche.

Radwan

****************************************************

Un champ de pommiers

Un ruisseau, des arbres au sol
La route, le tas de brindilles en cendres
Les bûches autour d’un tas de feuilles
Les pneus qui construisaient une cabane maintenant en tas

Tous ces pommiers et ce champ
Encerclés par d’autres champs
Quand ces champs sont pleins de maïs
On ne voit rien tout est caché

Lisa

****************************************************

Tout cela dans le bourg

L’école, les enfants qui courent
La cantine, les enfants qui mangent
Les arbres où se trouvent des pommes
Les maisons
L’église, les prières, les gens
Le terrain de foot, le ballon
Les buts, les cris, les footballeurs
Les commerces, la boulangerie
Les animaux, les chiens, les chats, les chevaux
La route, les voitures
Je passe sur la route de Québriac
Je vois ce qui se passe

Pauline

****************************************************

La forêt

Ma cabane, mon repaire
Dans un trou à l’abri des regards
Les branches des sapins servent de toit
D’ici j’observe
La chouette effraie s’envole
Le chevreuil court à travers les buissons
Le son des arbres mélodieux
Le moulin qui tombe en ruine
Le chant du moineau
Le chant du rouge-gorge
Le chant de la mésange
Tout ça à côté de chez moi

Maya

****************************************************

Les champs tout près de chez moi

Les champs sont pleins de
Blé, maïs, colza
Des chasseurs effraient
des chevreuils qui traversent en sautant
des oiseaux qui mangent les graines plantées par le semoir attaché au tracteur
Plus tard poussera le labyrinthe de maïs dans lequel se perdront les lièvres

Lise

****************************************************

Dans le champ de triticale

Dans le champ j’ai vu des moisonneuses, des tracteurs
Neuf chevreuils
Après la forêt j’aperçois une grande ferme de cinq bâtiments
La salle de traite, le bâtiment pour les veaux, deux hangars, la maison
Après la forêt une route sans aucune voiture, la campagne
Le silence
Juste le bruit des moteurs et des animaux
Comme une berceuse
Je m’endors

Mathis

****************************************************

Le matin dans la prairie
La prairie délimitée par une vieille clôture de barbelés et de poteaux
Le brouillard épais
Les vaches Holstein et Normandes cachées dans le brouillard
Les meuglements des vaches et le chant des oiseaux
Et parfois des chevreuils passant dans le champ et se cachant derrière les arbres
Ce beau paysage le matin

Hugo

****************************************************

La fontaine de L’Ecuellée

Ce lieu plein de végétation
Me remplit de joie
Quand je le vois

Avec cette fontaine
Ces arbres, ces fleurs
Ces feuilles et la pente en pierre

Ce lieu est apaisant, naturel et élégant

Une fontaine naturelle remplie d’eau

Et ce calme où l’on entend

Le bruit des chants des oiseaux
Des merles, des mésanges, des rouge-gorges

Le ruissellement de l’eau
Et les feuilles qui remuent

Lilou

****************************************************

La forêt enchantée

La forêt est remplie d’animaux comme
Les sangliers, les renards, les perdrix,
Les chevreuils, les cerfs, les lapins,
Les lièvres, les faisans vénérés, les faisans obscurs,
Les faisans dorés, les faisans américains, les pigeons,
Les corbeaux, les loups, les ours,
Les laies, les marcassins, les bécasses,
Les bécassines, les écureuils, les blaireaux,
Les fouines et les élans.

Alan

****************************************************

Les pompiers aident les gens, ils leur viennent en aide
Les pompiers éteignent les incendies
Il faut qu’il y ait une bonne entente entre eux
Il y a
les camions rouges
les girophares
les tenues de feu
les casques
Les pompiers font du sport, des formations
Il y a
les vestiaires
les bureaux de l’amicale
les salles de réunions
les casernes de pompiers

Kylian

****************************************************
Le terrain de foot
Les deux buts
La pelouse
Un ballon
Des lignes
Des joueurs
Des arbitres
Des supporters
Un stade
Des gradins
Les tenues
Des entraineurs
Des présidents
Des bus
Des équipes
Des vestiaires
Des centres de formation
Des terrains d’entraînement
Des chaussures de footballeurs
Des sponsors
Des célébrations
Des remplaçants
Des bords de touche
Un gardien
Des commentateurs
Des caméramens
Des célébrités
Des filets
La sécurité
La buvette
Les toilettes
Les soigneurs
Des noms d’équipe
Un classement
Un score
Des bagarres
Des blessures
Des partenaires
Un autre gardien

Et je vois tout ça de mon canapé devant ma télé.

Léo

****************************************************

Le lac de la Chapelle des Fougeretz
une belle eau bleue
des gens qui se promènent au bord
des bambous où on fait des cabanes
une belle petite forêt
une petite île sur le lac
des chèvres
un jardin de fleurs
des arbres à pommes et à poires
et un chemin pour aller de l’autre côté

Lygie

et des poèmes (3)

  • Les poèmes présentés ci-dessous ont été écrits par les élèves d’une classe de  sixième du collège public de Tinténiac au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

La fête foraine

Du monde, des sensations
Plus loin, du rire
De la bonne humeur,
Le bonbermax et ses sensations fortes,
La barbe à papa bleue ou rose,
Accompagnée de ces délicieux berlingots,
Des visages joyeux,
Tout cela, au fond de mes yeux

Camille

****************************************************

La piscine, les toboggans,

Des mobil-homes, des tentes,
La mer, l’eau sur ma peau,
Des tongues, des claquettes,
Des personnes, de l’agitation,
Le soleil qui bronze ma peau,
C’est la belle ambiance camping

Emma G

***************************************************

La patinoire

dans cet endroit glacé
l’ambiance est très chaleureuse
des personnes tombent
d’autres rigolent
les soirs de Noël vient le père Noël
des enfants sont là pour le voir
d’autres préfèrent patiner
dans leur tête
des personnes profitent de ce moment
pour se rabibocher
ou pour se disputer
dans cet univers je me perds

Laura

****************************************************

L’étang, les tables de pique-nique,

le bruit de l’eau qui coule, les gens qui pêchent,
les arbres aux feuilles rousses, les chemins,
les ponts qui se replient, les belles maisons fleuries,
les feuilles qui tombent, la brise,
les bateaux, les enfants,
l’horizon, tout cela.

Emma L V

****************************************************

L’endroit des RAMPES

Pour avoir un SKATEPARK
Il faut :
Des RAMPES en aluminium
Ou en bois,
Il faut aussi MOI sur
Une TROTTINETTE et
Un terrain adapté.
Et du soleil
Sinon ça glisse et
On tombe et ça fait mal.
Donc, c’est meiux avec du soleil.
Aussi bien disposer les rampes
Car sinon on descend
Et on voit le mur d’en face,
C’est pas très agréable.

Tom

****************************************************

Le karting

Au karting avec mon papa
Aux alentours il y a
Des restaurants
Des salles d’arcades
La forêt
Près de l’autoroute
Les feuilles qui tombent
Les oiseaux
Les magasins
Les gens
Le bruit des moteurs
Et moi sur le kart

Galéan

****************************************************

Piknic Land

En début de matinée
Le parking, la forêt,
Les bornes de péage, la tirolienne,
Les structures gonflables,
Le mini-golf,
Les aires de pique-nique et les tables,
La nature, les fleurs,
Le karting.

Tout ça à portée de main,
Tout ça pour s’amuser,
Entre amis, en famille.

Evan

****************************************************

La plage

Au coucher du soleil
le soleil émerveille la plage pour les personnes.
Il l’a rend si belle, si gracieuse. (pour tous les gens ?)
Les vagues sont si douces le soir,
elles font friche, frache, frouche,
et ensuite plus rien,
plus rien jusqu’au matin.
Ensuite le matin elles sont toutes aussi douces que le soir,
elles se déchainent ensuite dans l’après-midi,
puis le soir toutes douces encore.
C’est comme un cercle vicieux.

Mathysse

****************************************************

le centre équestre,
la sellerie,
les poneys, les chevaux
les shetlands blancs,
les fleurs, les champs
les jeux, les papillons bleus
les sauts, le galop
la vitesse,
la compétition,
la mer, la plage
les balades dans la forêt
comme au creux du cheval
la passion qui est gravée

Louise

****************************************************

la nature et la vie

les rues, les maisons,
les arbres, les fruits,
toutes ces belles choses.

les enfants, les adultes
se baladent au bord de la rivière.

balade à vélo dans les forêts,
dans les chemins,
toute cette joie de vivre.

les amis, les animaux
tout ça dans l’horizon

le blé, les betteraves,
le maïs, les pommes de terre,
toutes ces belles choses.

Noah

****************************************************

Le centre équestre du Hac

Des chevaux,
De toutes les couleurs,
Des champs, des box, des clairières,
Moi je trouve ça très beau,
De la paille, des arbres, de l’herbe,
Tout le bonheur des chevaux,
Des parcours, des balades,
Tout le monde aime ça.

Orlane

****************************************************

Le chêne, les feuilles vertes
Les feuiles rousses, les feuilles gelées
Et puis plus de feuilles

Les champs de blé, l’odeur de la paille
L’eau du ruisseau qui coule
Les feuilles qui s’envolent, le vent dans les branches
La fumée des cheminées, le voitures qui passent

Le cheval au loin me regarde, on dirait qu’il veut me dire
Quelque chose, il avance et je pose ma main sur son garrot

Yael

****************************************************

les 4 moments de l’année

l’automne, les feuilles qui tombent
les arbres qui perdent leurs feuilles
les quatre feuilles d’automne

l’hiver, la neige qui tombe
le vent qui souffle
les décorations de Noël
tous les cadeaux sous les sapins

le printemps, les fleurs qui poussent
les jonquilles les tulipes
le soleil sur les fleurs

l’été, le soleil sur la plage
les châteaux de sable
le sable tout jaune
la fin de l’école

Joann

et des poèmes (2)

  • Les poèmes présentés ci-dessous ont été écrits par les élèves de la classe de CM2 de l’école publique de St Thual au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

***

Le calme du chemin
c’est le chant des oiseaux
et ce sont des mésanges, des rouge-gorges
le bleu du chemin
c’est l’oiseau du paradis
et les jacinthes des bois.
J’ai l’impression de voir plus loin
comme dans le ciel bleu
j’ai l’impression d’y voler.
Le champ à côté du chemin
est souvent semé
et la lignée de chataigniers
me fait penser au merle
qui vient
me réveiller le matin.

Solenn

****************************************************

Ma maison n’est pas kaki

Le perroquet s’appelle Youquot
elle dit Maya, Leelou, tais-toi.
Les chèvres bêlent
elles s’appellent Suzette, Chouquette, Biscotte.
Le cochon s’appelle Nestor
il est roux.
Les chiens s’appellent Maya, Switi, Glover
ils sont grands et tous sont drôles.
J’ai oublié d’écrire le nom
du lapin angora.

Nino

****************************************************

Les champs jaunes et verts

Les petits arbres sont au fond des deux champs
mais bien sûr il faut les traverser
J’aime traverser les champs
je peux voir des lapins, des terriers de renards et de blaireaux
C’est très long de traverser ces deux champs
je mets au moins un quart d’heure pour aller
j’écoute le chant des oiseaux

Etienne

***************************************************

La cabane de chasseur

La cabane a du bois mort en guise de murs
et quand je rentre je vois
une table une fourchette du sel du poivre
la porte est aussi en bois mort.
Le chasseur qui venait ici n’y vient plus.
Des renards rôdent à côté
de la vieille cabane marron dans la forêt.
Comment je sais que c’était un chasseur qui y vivait ?
Ça c’est confidentiel !

David

****************************************************

La ferme et les vaches

Je passe devant en car,
Devant une ferme marron foncé,
La ferme est vieille,
Les tôles marron foncé sont rouillées,
Les vaches noires et blanches traversent la route,
Des tracteurs broutent les hautes herbes du champ,
Sur la colline, la vieille ferme est tranquille,
Avec sa barrière en bois, marron foncé,
Les vaches laitières passent leur journée sur la colline,
Elles fabriquent leur lait dans la ferme.

Alexandre

 

****************************************************

La plage des Landes

Les grandes et puissantes vagues bleues
Le pique-nique de poissons crus
Le claquement des vagues sur les rochers
L’odeur de la mer bleue
Le sable fin et doux
Les rochers secs
La canne à pêche de mon oncle Bertrand
Ma famille entière et réunie sur le sable
Les petits et gros poissons bleus.

Arno

****************************************************

Sur ma branche aux aventures

Dans cette lignée de grands sapins
des cabanes se cachent.
Cette grosse branche est très vieille
ainsi que tous ces arbres.
Ma branche est en hauteur.
J’entends des oiseaux et des corbeaux.
Pour y accéder
il faut escalader.
Des fois mon chat m’accompagne
dans mes aventures.
Plus loin j’entends
les crapauds qui coassent
dans le ruisseau.
L’été j’entends
les grillons
entre chaque petite feuille
et entre les branches je vois
des nids d’oiseaux.
Et quand je frôle une feuille vert pâle
plusieurs gouttes d’eau tombent
flik, flok, flik, flok.

Nimue

 

****************************************************

La nature est un paradis

La nature n’est un paradis que lorsqu’il y a des animaux
Les rouge-gorges, les buses, les mésanges, tous chantent une mélodie joyeuse
Les chevreuils, les faons, les biches, tous gambandent dans les champs
Ecoutez les oiseaux chanter et vous verrez ce que ça fait d’être un oiseau
Les papillons survolent leur champ leur paradis
Les limaces rampent le long du sol du paradis
Les guêpes butinent les roses du paradis

Il faut rêver pour que les fleurs fleurissent

Blanche

****************************************************

Le champ vert pâle

Le soleil brille
Et tape sur la belle herbe fraîche.
Les fleurs se détachent au fur et à mesure
Des grandes herbes, vert pâle
Les lièvres gambadent sur cette herbe
Avec les lapins, les vaches et les chevaux.

Les oiseaux chantent
Les moineaux, les rouge-gorges, les buses,
Les faucons, les éperviers, les faisans, les vautours,
Les limicoles, les rolliers et les guêpiers.

Une maison fleurie en face,
Il y a un chemin pour y accèder.

Le vent souffle fort
Et les arbres tombent.

Un système d’arrosage qui fait un bruit d’eau
Arrose la belle herbe fraîche, vert pâle.

Des round-ballers sont alignés sur l’herbe pâle,
Je monte dessus
De round-baller en round-baller je saute.

Zoé

****************************************************

Les oiseaux ne sont pas tous noirs

Les poussins eux dorment dans leurs oeufs
Le rouge-gorge lui tape contre la fenêtre
Le merle lui me réveille
Les canards eux font du bruit
La pie je la vois voler dans tous les sens
La buse elle s’amuse à plâner
Les moineaux eux chantent à mon réveil
Le faisan lui reste sur la branche à me regarder

Carla

****************************************************

La ferme marron clair

Avec son petit l’ânon
L’âne boit dans le seau
Du foin pour les animaux
Les chats aiment le foin pour y faire leurs griffes
Et pour se cacher
Les chiens courent après les chats
Les chats aiment courir après les poules
Les ânes aiment se défouler
L’ânon voit les hérissons
Qui passent à travers la ferme
Il aime les sentir
Mais se pique le nez

Clémentine

****************************************************

La botte de paille

Le champ est grand
Il y a une botte de paille rectangle et jaune d’or.
Avec ma copine on allait dans le champ
On avait fait un jeu
Un peu nul mais on rigolait quand même
On avait des canettes de fanta avec
On faisait les grandes de cinquième
Et après on se disait aurevoir.

Clara

et des poèmes (1)

  • Les poèmes présentés ci-dessous ont été écrits par les élèves de la classe de CM2 de l’école publique de St Thual au cours de séances d’atelier d’écriture imaginées et animées par Lou Raoul.

***

Les trois forêts vertes

Tôt le matin,
Le cerf marron et blanc
Je le vois,
Quand je vais à la garderie

Il est devant la voiture immobile
Puis il part et rejoint les autres animaux
Chevreuils, sangliers, renards,
Crapauds, souris, chouettes

Tôt le matin
L’uniforme de factrice
Cheveux blonds et yeux bleus
Je ressemble beaucoup à ma mère

Célina

****************************************************

La Foucheraie

Umprévu, Surprise, Phénix, Bad-Boy, Rafal et Spirit
Umprévu est mon poney de cours ordinaire
Il est vif, peur de tout
Surprise est ma ponette de concours en Pony games
Elle est belle avec sa robe baie
Phénix est impressionnant
Sa cavalière est Andréa
Bad-Boy est jeune, joueur et très très fou
La grande carrière est l’endroit
où je travaille avec Surprise
Je la brosse puis je la prépare
Son tapis, son filet, ses bandes de polo
Moi je mets ma bombe !

Gaëlle

****************************************************

ma maison

les murs de parpaings,
les murs peints sont jaune clair,
le toit d’ardoises,

ma maison est donc jaune,
trois fenêtres, au rez-de-chaussée,
une fenêtre, à l’avant,

mon jardin,
des arbustes, sur le talus,
un toboggan, deux balançoires,
un trampoline,
le mini-jardin, de ma mère

Evan

****************************************************

Bleu ciel

La baleine dorée

Flotte au milieu de la rue bleu ciel
Elle a la bouche ouverte
Stupéfait je souris
La baleine est majestueuse
Est-il possible de la visiter ?
Au milieu de la ville chaude
J’entends parler
Espagnol allemand français anglais
Grande comme une vraie baleine
Faite d’un assemblage de petits carrés de métal
La nuit, la baleine rejoint la mer pour nager.

Raphaël

****************************************************

La Vendée

Au camping et dans un mobile-home
Au camping une belle piscine
Au camping des jeux gonflables
c’est tous les jours.

L’odeur du restaurant
Frites et steak mon plat préféré
Ou autre chose au restaurant chinois.

Pour le dessert le droit de prendre
Une ou deux boules de glace
Voici les parfums
Fraise, menthe, pistache, chocolat et vanille.

Maëva

****************************************************

USL St Domineuc

tour d’appui arrière, souplesse,
roue, lune, renversement, flip,
équilibre, course, courbe, saut de main,
demi-tour, pilou-pilou équilibre,
attraper la grande barre,
salto, rondade, équilibre tomber dos,

pendant le trajet je pense aux figures.

Lizig

****************************************************

Mon jardin

Mon jardin,
ma maison au milieu, volets et fenêtres rouges,
la cabane en bois, le toboggan, la balançoire.

Toute la journée les oiseaux chantent,
le matin la chouette hulule,
une hirondelle dans un des arbres.

Dans mon potager diverses légumes,
tout au fond, des pommiers.

En automne,
les arbres sont pleins de couleurs,
rouge, jaune, marron, orange.

En été,
plein de fruits,
des pêches, des poires, des cerises.

En hiver,
des arbres n’ont plus de feuilles,
d’autres en ont.

Au printemps,
plein de fleurs,
c’est rose, rouge, violet, vert.

Elina

****************************************************

La maison jaune

Chez mon tonton et ma tata
la maison est jaune
l’été ma cousine et moi
on s’allonge sur les transats
on plonge dans la piscine
on va chercher le pain à pied.

Chez mon tonton et ma tata
la chambre de ma cousine est grande
son piano gris ma petite guitare jaune et rouge
on joue de la musique.

Chez mon tonton et ma tata
la cuisine est grise et grande
on fait des gâteaux
on se régale.

Kelly

****************************************************

Le stade rennais

Une odeur de galettes saucisses
Trente minutes d’attente avant d’entrer
Le stade peut accueillir vingt-cinq mille personnes
Le stade est plein à craquer
La mascotte Erminig traverse la pelouse verte
C’est un ours à la tête blanche et casquette
La fourrure de son corps est blanche
Le commentateur parle
Quand il s’arrête la musique envahit le stade
Les maillots des onze joueurs du stade rennais sont rouges
Les shorts des onze joueurs du stade rennais sont noirs

****

Le stade rennais

Le stade rennais est le stade le plus près. On voit les joueurs y entrer.
Ça sent bon la galette et pour mettre un peu d’action, on fait rentrer la mascotte Erminig.
Mais le truc qui gêne c’est l’attente. Parce qu’on doit attendre trente minutes avant de rentrer. Et faut pas y mettre des personnes sensibles aux oreilles parce que ça crie et on entend le commentateur parler et quand il s’arrête, il met de la musique.

Jaïm

****************************************************

Pâture verte

Pour faire le tour de la pâture de mon âne,
Il me faut vingt-cinq minutes de marche,
Le silence règne,
Les arbres dominent cet endroit…
Mon âne qui y vit est très poilu,
Mais il a aussi le poil court
Ça dépend des saisons…
Il est très craintif,
A part moi et ma meilleure amie,
Il a peur de l’homme.
Le bruit de l’eau du ruisseau, des feuilles
L’odeur du foin, des arbres
Voilà c’est tous les bruits et les odeurs
Que je croise en faisant le tour de la pâture.

Juliette

****************************************************

Lacanau parc ville vert

Le mobile-home est spacieux
à Lacanau parc ville
et tous les habitants joyeux,

l’ambiance est gaie
à Lacanau parc ville
le mobile-home est vert,

il y a ma sœur mes parents
à Lacanau parc ville
pas d’animaux au camping,

les jeux gonflables c’est génial
à Lacanau parc ville
il y a des tableaux dans le mobile-home

Enora