Que font les élèves de Cuguen avec Gabrielle Decazes ?

En mai 2022, Gabrielle Decazes a proposé des ateliers de pratiques plastiques à l’ensemble des élèves de l’école primaire de Cuguen. Elle invite les 4 classes à réaliser un travail d’empreintes et de moulages à partir de végétaux collectés aux abords du mehnir de la Butte et dans un bois à proximité de l’école.

1) L’anthotype

Dès 3 ans, les élèves expérimentent l’anthotype, une technique ancienne de photographie qui permet de réaliser des empreintes naturelles de végétaux grâce à lumière du soleil et de jus d’épinard.

Le principe ?
1. Déposer des végétaux sur une feuille de papier enduite de jus d’épinard (merci la cantine de l’école pour les kilos d’épinards conservés pour les ateliers !)

2. Déposer une vitre en plexiglas sur la feuille de papier et fixer.

3. Aller déposer son cadre dans la cour de l’école au soleil quelques heures (heureusement le beau temps était au rendez-vous lorsque Gabrielle était là !)


4. Plusieurs heures plus tard…il est temps d’enlever la vitre en plexiglas et les végétaux. Surprise : la feuille conserve l’empreinte en négatif des végétaux.

Malheureusement, l’image d’un anthotype tend à disparaître avec le temps qui passe et la lumière du jour. Afin de les conserver, il faut les maintenir dans une boite noire.
Vous pourrez en découvrir à l’occasion de l’exposition à la salle Morin de Cuguen !

2) À la manière d’un archéologue, je réalise un faux fossile…

Accompagné de Gabrielle Decazes, les élèves de maternelle, CP/CE1-2 ont réalisé des empreintes avec la technique du moulage en argile. Au programme : façonnage du support en argile, empreintes de végétaux, séchage, coloration en peinture…

La classe de CM1-2 a mené un travail plus long avec Gabrielle pour réaliser des moulages d’empreintes en plâtre avec la technique du coffrage. Afin de les initier à la technique du moulage, Gabrielle Decazes a emmené les élèves dans le bois à proximité de l’école pour réaliser des empreintes de végétaux par moulage directement sur le site.

En classe, les élèves ont préalablement préparé leur coffrage avant de couleur le plâtre et d’insérer les éléments naturels. Une fois le séchage terminé, les élèves ont pu découvrir avec bonheur leur moulage d’empreintes. À la manière d’un archéologue, ils ont dû dépoussiérer et nettoyer minutieusement chaque moulage afin de découvrir les empreintes cachées. Une fois ce travail terminé, ils ont procédé à la coloration des moulages avec des teintes naturelles, l’idée étant de créer de faux fossiles et donc d’imiter au plus près la nature !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.